Quel bail choisir pour une profession libérale?

Un professionnel qui exerce une profession libérale a le choix entre contracter un bail commercial ou un bail professionnel en ce qui concerne un local. Si vous hésitez encore quel type de bail choisir, découvrez leurs différences et sélectionnez celui en adéquation avec vos attentes.

  • La durée du bail

Un bail professionnel sera signé pour 6 ans au moins. Pour le bail commercial, cette durée sera de 9 ans. Lorsqu’un contrat prend fin et dans le cas où aucun des intéressés n’y mettrait un terme, il sera reconduit sans grandes formalités pour exactement la même durée. Cette condition est la même concernant les deux types de baux.

  • Le droit au renouvellement du bail

Dans le cadre d’un bail commercial, un locataire peut renouveler son contrat en remplissant les conditions d’immatriculation au répertoire des métiers ou au RCS. Si ce n’est pas le cas, il devra avoir l’autorisation du bailleur pour vendre son fonds de commerce. Si un propriétaire refuse ce renouvellement, il devra présenter un motif valable et légitime au locataire. Dans le cas contraire, une indemnité d’éviction sera versée à ce dernier.

Dans le cadre d’un bail professionnel, le propriétaire pourra récupérer son bien à l’expiration du contrat sans devoir indemniser le locataire. Il est cependant important de noter qu’un professionnel libéral souscrivant un bail commercial n’aura pas les mêmes droits au renouvellement que le commerçant ou artisan.

  • La résiliation du bail

Le locataire est autorisé à résilier son contrat lorsqu’une période triennale est expirée, sauf accord préalable. De plus, il n’aura pas à fournir les motifs de sa prise de congé. Le bailleur peut donner congé en refusant un renouvellement. Il exécutera un délai de 6 mois avant le terme de ce bail et versera l’indemnité d’éviction.

En ce qui concerne le bail professionnel, le locataire est en droit de le rompre sans fournir de motif, à condition de respecter un préavis de 6 mois. Le bailleur est également autorisé à résilier un bail au terme du délai initial ou de celui des renouvellements. Il n’aura pas non plus à donner de motif et devra respecter ledit préavis de 6 mois.