Notaire et avocat : quelles sont les différences ?

Aujourd’hui, nombreux sont ceux qui confondent encore les attributions et missions du notaire et de l’avocat. En effet, ces deux professionnels du droit ont des formations très semblables : un baccalauréat en droit est nécessaire pour pouvoir obtenir le titre de notaire ou d’avocat. Cependant, à la fin de ces trois ans d’étude, les futurs avocats entrent à l’École du Barreau tandis que ceux désirant devenir notaires s’inscrivent au diplôme de deuxième cycle en droit notarial.

Les différences entre les deux métiers

Il faut savoir que la plus grande différence entre un notaire et un avocat réside dans les pouvoirs qui leur sont accordés par la loi. L’avocat représente son client devant le juge ou le tribunal pour les matières contentieuses. Il peut donc le défendre et parler en son nom. Le notaire peut également représenter un professionnel ou un particulier, mais seulement pour les matières non contentieuses. Ces dernières sont les affaires où il n’y a pas d’opposition, notamment dans les affaires relatives au droit des personnes. Mais le notaire possède un rôle que l’avocat ne peut en aucun cas tenir. En effet, la loi sur le notariat confère au notaire le statut d’officier public, il possède un sceau qui lui permet d’authentifier certains documents. En outre, le notaire a le devoir d’être impartial vis-à-vis dû de son client, qu’il ne peut donc défendre au sens propre du terme. Pour ce qui est du titre de conseiller juridique, tant les membres du Barreau que les membres de la Chambre des notaires sont autorisés à l’utiliser. Ainsi, les deux types de professionnels sont aptes à vous conseiller en ce qui a trait à vos affaires juridiques

Choisir son avocat ou son notaire

Les métiers d’avocats et de notaires sont des métiers juridiques qui possèdent leur propre jargon, difficile à appréhender pour un simple amateur. Ainsi, l’on peut reconnaître un bon notaire ou avocat à sa capacité à expliquer de manière simple et concise toutes ses subtilités à son client. De plus, il faut privilégier ceux qui sont patients et qui font preuve de compréhension envers leurs clients. Il faut également veiller à choisir un notaire et un avocat qui font preuve de discrétion et respectent le secret professionnel.